Tag: Haruki Murakami

Une tranche de vie aux douces tonalités romantiques.

Il existe dans le monde autant de conceptions du bonheur que d’individus. C’est une question d’inspiration. Pénétrer l’Histoire en devenant célèbre ? Se dégager une place confortable au soleil ? Partir de Rien pour arriver à construire un Tout ? Eradiquer la fin dans le monde ? Se sentir important ? Avoir une vie de famille agréable, accompagnée d’une entreprise qui prospère ? Cette dernière vision du bonheur était celle que s’était édifiée notre narrateur, étape par étape. Un empire aux rouages solides, une vie de famille aux contours parfaits. Mais qu’est ce qui pourrait bien gâcher ce beau tableau ? Une femme. L’homme se laisse trahir par le souvenir de ses amours d’antan, fugaces mais intenses. Il devient prisonnier de sa mémoire, et celle-ci vient perturber son présent. Lorsque l’homme rencontre la femme qu’il avait aimée, il ressent l’ardent désir de la suivre partout, quoi qui l’en coûte. Pourtant il n’est pas sans savoir que pendant sa jeunesse,  chacune de ses conquêtes vouait la femme à un sort tragique…  Le narrateur  souhaite néanmoins renouer avec son passé. Seulement, il est parfois préférable de ne pas regarder en arrière, car lorsqu’on retrouve ce qu’on a perdu, on risque de perdre ce qu’on a nouvellement acquis…

Appréciations personnelles :

Un récit mélancolique nous faisant méditer sur nos propres aspirations, nos désirs inavoués et notre recherche fortuite du bonheur. Un air jazzy s’empare du roman et nous embarque pour cette belle traversée fictive.